Open hardware: mode d’emploi pour démarrer une civilisation

Au cours d’une conférence TED, Marcin Jakubowski a présenté un projet particulièrement intéressant: rassembler, et mettre en libre accès, les plans de construction de toutes les machines nécessaires pour démarrer une production agricole. En d’autres termes, procurer au monde un mode d’emploi général pour démarrer une civilisation, en listant les étapes nécessaires à la construction d’un tracteur, d’un four, ou de n’importe quel autre appareil essentiel à l’agroalimentaire.

Marcin Jakubowski a imaginé ce projet « open hardware » lorsque, désireux de se reconvertir dans le domaine agricole après un doctorat en physique, il a pris conscience de la nécessité de disposer, selon ses propres termes, d’outils robustes, modulaires, hautement efficients et optimisés, peu coûteux, durables, et créés à partir de matériaux locaux et recyclables. Avec des moyens limités, il a alors commencé à construire ces outils en partageant les plans en ligne, et sa ferme a rapidement atteint un haut niveau de rendement. Des études seraient sans doute nécessaires pour comparer l’efficacité de ces machines à celle des appareils disponibles dans le commerce, et vérifier si la complexité de l’assemblage n’est pas un facteur limitant. Toutefois, l’idée d’un kit de démarrage de civilisation semble particulièrement riche et pleine d’applications.

Nous pourrions en particulier nous demander si l’école ne devrait pas transmettre des notions, au moins minimales, pour pouvoir comprendre et recréer un certain nombre d’appareils. Après tout, il ne semblerait pas absurde que l’une des missions de l’institution scolaire soit de transmettre le savoir technique. Ce savoir pouvait paraître évident à l’époque où la majeure partie de la population appartenait au monde agricole et industriel, et où le travail manuel, ainsi que ses outils, étaient omniprésents; l’école pouvait alors, logiquement, se concentrer sur des connaissances plus abstraites impliquant la lecture, l’écriture et le calcul. Mais aujourd’hui, dans nos sociétés urbaines et tournées vers les services, le savoir technique est beaucoup moins trivial car, à l’exception de nos appareils ménagers, les seules machines avec lesquelles nous interagissons quotidiennement sont, pour la plupart d’entre nous, nos ordinateurs et nos téléphones portables; autrement dit, des objets dont le fonctionnement est particulièrement sophistiqué, et dont la reproduction en dehors d’une chaîne industrielle complète semble extrêmement difficile. Alors, puisque les rudiments du savoir technique ne se transmettent pas naturellement au sein des familles, ne serait-ce pas le rôle de l’école d’en assurer la pérennité?

Apprendre aux enfants le fonctionnement d’un levier, d’une poulie, d’un moteur, est une démarche de civilisation qui aurait du sens. Former des citoyens acteurs de la technologie, et non simples consommateurs d’appareils technologiques, sera nécessaire si nous voulons contrer le sentiment de décalage et d’aliénation que peut produire une société toujours plus complexe, plus spécialisée et plus distante de la nature. Contrebalancer la spécialisation par l’éducation, combattre la complication par la connaissance: tôt ou tard, la question d’ateliers industriels pédagogiques se posera certainement, comme il existe aujourd’hui des fermes pédagogiques pour faire découvrir la nature aux enfants citadins. Il y aura certainement là un travail passionnant de réflexion, pour identifier les outils et mécanismes fondamentaux de notre civilisation technologique, et trouver la meilleure manière d’en expliquer le fonctionnement. Chacun pourra alors profiter des plans détaillés de Marcin Jakubowski et d’autres, et notre rapport à la technologie deviendra plus humain et plus familier.

Nul doute qu’IKEA et LEGO, grands partisans de l’assemblage et de la modularité, apprécieront cette idée.

Publicités

A propos Maël Donoso

With a scientific background in Biology, I received a Ph.D. in Neuroscience from University Pierre et Marie Curie, in Paris. My research on the foundations of human reasoning, prepared at École Normale Supérieure, has been published in Science, one of the world's leading scientific journals. I completed my studies with a training in Business at INSEAD.
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s